fr

Examen du marché

Cet article n'est pas un avis juridique.

Plateformes fintech étrangères sur le marché mexicain

Logiciel de technologie financière

Conformément à la tendance à la législation au Mexique, la loi sur les technologies financières et d'autres lois réglementant les services financiers et l'industrie des technologies financières sont très protectrices des consommateurs mexicains et des investisseurs inexpérimentés. Ainsi, malgré le fait qu'il y ait eu ces dernières années une réglementation moins restrictive de la participation étrangère sur les marchés financiers (par exemple, la suppression des restrictions à la participation de capitaux étrangers dans les établissements bancaires), la liste des activités que les établissements financiers peuvent exercer sans présence locale, pour la plupart, très limitée.1

Suivant une approche protectionniste similaire, le développement précoce des services fintech au Mexique a été marqué par le besoin d'activités réglementées par les organisations locales de l'ITF. Les deux types d'organisations ITF doivent être enregistrées en vertu de la loi mexicaine, avoir un siège social dans n'importe quel État du Mexique et avoir un bureau physique sur le territoire national.1

Les entreprises fintech étrangères ne peuvent participer activement aux activités réglementées au Mexique que si elles coopèrent avec des entités réglementées locales. Les individus au Mexique ne peuvent pas être ciblés par des entités offshore, et les sociétés offshore au Mexique ne peuvent pas activement faire de la publicité ou offrir des produits ou services financiers.1

Enfin, il convient de noter que bien qu'il n'y ait pas de contrôle des changes au Mexique, les parties mexicaines peuvent honorer leurs obligations dans n'importe quelle devise (y compris les devises étrangères) en payant tout montant en devise mexicaine au taux de change fixé par Banxico à la date du paiement.1

Fintech au Mexique

Fintech dans d'autres pays

Remarques
  1. https://thelawreviews.co.uk/title/the-financial-technology-law-review/mexico
Offre pour les startups

Démarrage rapide pour 5 000 $

Vous pouvez lancer votre plateforme en payant 5 000 $ initialement et le reste après 6 à 12 mois si votre entreprise se développe