fr

Examen du marché

Cet article n'est pas un avis juridique.

Fintech au Brésil

Logiciel de technologie financière

Le Brésil a connu une croissance significative des activités de fintech ces dernières années. Selon le rapport Distrito Fintech Mining 2021, il y avait 1 158 entreprises fintech actives au moment de la publication, dont la plupart travaillaient avec des solutions de paiement et de crédit. On assiste à une augmentation significative du nombre de solutions de « banking as a service », lorsque des entreprises extérieures à la place financière mettent en place des solutions de paiement et de banque pour les clients en utilisant l'ensemble de l'infrastructure des sociétés fintech habilitées à gérer la BACEN.1

L'une des innovations les plus importantes en 2021 a été l'adoption de la loi n ° 14 286/2021, qui réglemente le marché des changes brésilien, les capitaux brésiliens à l'étranger, les capitaux étrangers dans le pays et la procédure d'envoi d'informations sur les transactions de change à la BACEN. La nouvelle loi a apporté des changements au marché des changes brésilien en incluant la fintech et d'autres établissements de paiement sur le marché des changes ; avant l'adoption de la loi, seules les banques pouvaient fournir des services sur le marché des changes. En outre, la loi prévoit que la BACEN est responsable de la réglementation ultérieure des règles, ce qui lui donne le droit d'ajuster indépendamment les règles conformément à ses idées pour le secteur financier et technologique.2

Le 15 mai 2020, la CVM a publié l'instruction n° 626 réglementant la création et le fonctionnement d'un bac à sable réglementaire, un environnement réglementaire expérimental qui permet aux personnes morales de participer au test de modèles économiques innovants dans les activités liées au marché des valeurs mobilières. Cette initiative a le potentiel de promouvoir l'innovation sur les marchés des capitaux car elle peut offrir une plus grande sécurité juridique aux participants grâce à des conseils réglementaires tout en réduisant le coût de développement de produits, services et modèles commerciaux innovants, et pour les clients des participants, améliorant ainsi l'inclusion financière.2

Le gouvernement brésilien a adopté la loi n° 14 286 du 29 décembre 2021, connue sous le nom de nouveau cadre juridique des changes, qui vise à mettre à jour de nombreuses règles obsolètes dans le domaine du marché des changes, facilitant l'utilisation de la monnaie brésilienne dans les transactions internationales. , le rendant plus conforme aux pratiques internationales et répondant aux besoins des entreprises brésiliennes.2

La loi brésilienne ne prévoit pas de type spécifique de licence d'exploitation pour les entreprises fintech. En pratique, la nature des services offerts par ces entreprises dictera les règles qui leur seront applicables, par exemple dans un secteur particulier de l'économie.2

La plupart de ces règles sont appliquées par des entités faisant partie du Système financier national (SNF), dont les pouvoirs sont inscrits à l'article 192 de la Constitution fédérale de 1988. Le SNF est divisé en trois organes principaux et leurs secteurs d'activité respectifs :

  • Le Conseil monétaire national, qui réglemente la monnaie, le crédit, le capital et les changes ;
  • Le Conseil national de l'assurance privée, responsable de l'assurance privée ; aussi bien que
  • Le Conseil national des pensions complémentaires, qui réglemente les fonds de pension à capital fixe. 2

Chaque secteur dispose également d'instances de contrôle :

  1. BACEN, qui réglemente les institutions financières, la monnaie, le crédit, les paiements et les échanges ;
  2. CVM, responsable de la réglementation des valeurs mobilières, des matières premières et des contrats à terme ;
  3. SUSEP pour le secteur de l'assurance ; aussi bien que
  4. Administration Nationale des Retraites Complémentaires pour le segment des Caisses de Retraite Fermées Privées. 2

Le volume d'initiatives de fintech et d'efficacité financière opérant sur le marché brésilien augmente d'année en année, ce qui signifie qu'il s'agit d'un secteur en croissance avec un grand potentiel. Les principaux objectifs des réglementations récentes ont été de réduire les barrières à l'entrée pour les nouveaux acteurs, de développer des initiatives perturbatrices sur les marchés financiers et de rendre le système et les principes opérationnels plus simples et plus transparents, tout en étant très sûrs et plus efficaces pour les institutions financières, qu'elles soient technologiques ou technologiques. non, mais leurs clients. Ainsi, on peut logiquement conclure que ce scénario réglementaire a contribué au développement de la concurrence entre les institutions financières au Brésil.2

Les autorités font preuve d'un comportement coopératif en travaillant ensemble pour élaborer des réglementations susceptibles d'affecter le marché. Ils s'associent également au secteur privé, notamment les acteurs de la fintech. En travaillant ensemble, les autorités peuvent élaborer des réglementations pour étendre l'utilisation des applications technologiques qui modernisent les services financiers et les rendent plus efficaces.2

Il est important de fournir un niveau de sécurité adéquat sans créer de réglementations inutiles susceptibles d'étouffer les activités des entreprises dont les produits et services profitent au marché. L'innovation est un outil puissant pour promouvoir l'inclusion financière des citoyens, et le développement d'un cadre juridique pour stimuler la création de nouvelles technologies est une étape très importante dans le développement de la société et de l'économie brésiliennes.2

En ce sens, 2021 a démontré qu'il existe de nombreuses preuves que de multiples parties prenantes, qu'elles soient du domaine privé ou public, sont prêtes à faire progresser l'écosystème favorable à la technologie pour les années à venir.2

Le financement participatif au Brésil

Fintech dans d'autres pays

On vous présente

Avocats en technologie financière au Brésil

Kristina Berkes

Kristina Berkes

Participation en tant qu'avocat dans des fonds de capital-risque d'investissement, réalisation d'opérations de fusion-acquisition dans le domaine de l'informatique, support pour iGaming et actifs commerciaux

Remarques
  1. https://materiais.distrito.me/mr/fintech-report
  2. https://thelawreviews.co.uk/title/the-financial-technology-law-review/brazil
Offre pour les investisseurs

Investor
Data Room

Accès gratuit à la salle de données des investisseurs pour obtenir des données sur les nouvelles startups fintech à croissance rapide

Investor Data Room