fr

Examen du marché

Cet article n'est pas un avis juridique.

Services de paiement au Brésil

Logiciel de technologie financière

Les services de paiement sont régis par les règles du système de paiement brésilien (SPB) créé par la loi n ° 10 214/2001 et sous la supervision de BACEN. SPB comprend des services ou des systèmes qui, sous réserve de l'approbation des autorités compétentes, peuvent :

  • effacer les dossiers de crédit ;
  • compenser et régler les ordres de débit et de crédit électroniques ;
  • transférer des fonds et autres actifs financiers ;
  • compensation et règlement de transactions sur valeurs mobilières; aussi bien que
  • dédouaner et régler les marchandises et les transactions futures. 1

Dans le règlement n° 150/2021, la BACEN traite de la fourniture de services de paiement dans le cadre des dispositifs SPB, en fixant des orientations et des normes que ces prestataires de services doivent respecter. Les établissements de paiement, quant à eux, sont principalement réglementés par les résolutions BACEN n° 80/2021 et 81/2021.1

Par ailleurs, dans le cadre de la révolution technologique en cours, la BACEN a publié le décret n°1/2020, en vigueur le 1er septembre 2020, portant introduction du PIX, un nouveau mode de paiements instantanés afin de réduire le coût des opérations de paiement et de virement. Les paiements instantanés impliquent le transfert électronique d'argent entre différentes institutions ou individus de manière à ce que le destinataire final puisse recevoir les fonds transférés en temps réel, 24 heures sur 24 et tous les jours de l'année. Les paiements instantanés sont désormais disponibles pour les virements entre deux particuliers, une personne et une entreprise, et entre entreprises. Cela est également disponible pour les transferts impliquant des entités gouvernementales, tels que les paiements d'impôts par des particuliers ou des entreprises, ou des prestations sociales et des subventions, entre autres, versées par les gouvernements à des particuliers ou à des entreprises. PIX vous permet également de payer des factures et même de percevoir des taxes et des frais de service grâce à l'utilisation de mécanismes de paiement plus accessibles tels que les codes QR sur les téléphones mobiles.1

Cette règle est un pas en avant dans l'initiative de la BACEN d'établir un système de paiement instantané au Brésil, suite au Bulletin n° 32 927 du 21 décembre 2018, dans lequel l'organisme a reconnu la légitimité des paiements instantanés et a abordé les exigences de base pour son environnement au sein du Brésil. Système de paiement. cadre réglementaire du système. Ce modèle favorise l'émergence de sociétés fintech dont l'objectif est de développer des solutions innovantes pour faciliter les transactions de paiement. Comme annoncé par la BACEN, les entreprises fintech peuvent agir en tant qu'établissements de paiement, fournissant des comptes de paiement aux clients, ou en tant que prestataires de services d'initiation de paiement. Ils peuvent également offrir d'autres services tels que l'assurance, le crédit, l'investissement et le paiement des impôts, en promouvant des modèles innovants et compétitifs et en réduisant les coûts sociaux associés à l'utilisation du papier.2

Il n'existe actuellement aucune réglementation obligeant les institutions à fournir des données sur les clients ou les produits à des tiers. Ils sont autorisés à partager avec d'autres institutions financières certaines informations qui peuvent rendre le règlement et le règlement des paiements plus rapides, plus sûrs ou plus efficaces. Cependant, ce processus doit respecter les restrictions légales applicables, car la Constitution fédérale brésilienne (et des lois spéciales telles que la loi complémentaire n° 105/01) protège et garantit dans la plupart des cas le secret bancaire. En ce qui concerne les données personnelles des clients, en vertu de la LGPD, le processus doit également reposer sur l'une des bases juridiques prévues par la loi. En ce sens, les motifs juridiques pouvant être utilisés pour justifier le partage sont le consentement du client, la protection du crédit et les intérêts légitimes de l'institution financière.1

Une place de marché est une plateforme qui met en relation des acheteurs et des vendeurs de biens ou de services en fournissant une infrastructure pour faciliter les transactions. Ils sont utilisés dans certains modèles commerciaux comme règlements de paiement dans la mesure où ils reçoivent le montant total payé par l'acheteur, puis transmettent la valeur payée aux vendeurs qui sont leurs partenaires commerciaux moyennant des frais. Dans ce type de transaction, les places de marché jouent le rôle de sous-accréditeurs, également appelés sous-acquéreurs ou intermédiaires de paiement.1

La résolution BACEN n° 150/2021 définit le rôle des sous-accréditeurs et la manière dont ils interagissent avec les fournisseurs de systèmes de paiement. Elle définit également des critères objectifs pour la participation obligatoire des sous-accréditeurs au système de règlement centralisé dans un réseau unique, qui est également régi par la lettre circulaire n° 3872/2018. Le décret n ° 150/2021 classe les sous-accréditeurs qui facilitent l'acceptation d'un instrument de paiement par le bénéficiaire, mais ne font pas partie de la transaction en tant que créancier, étant ainsi le lien entre l'utilisateur final et les accréditeurs, en tant que participants au paiement mécanisme.1

La résolution précise que l'intermédiation des paiements dans le cadre du modèle de sous-accréditation, qui peut inclure des places de marché, doit respecter le cadre réglementaire de l'infrastructure des mécanismes de paiement.1

Les sous-accréditeurs sont tenus de participer au système de règlement centralisé. Un système de règlement centralisé implique la centralisation du règlement des transactions effectuées par des mécanismes de paiement qui regroupent SPB en un seul fournisseur neutre de services de compensation et de règlement, déterminé par les établissements qui mettent en œuvre ces mécanismes de paiement. Actuellement, le fournisseur de services de compensation et de règlement est la Chambre des paiements interbancaires.1

La participation d'une plateforme de négociation au système de règlement centralisé est obligatoire, quel que soit le volume des transactions, si le sous-accréditeur est destinataire des flux associés à la transaction dans les mécanismes de paiement soumis au règlement centralisé. Toutefois, la participation est facultative si la place de marché agit en tant que payeur pour les utilisateurs finaux qui reçoivent les flux associés aux transactions dans les mécanismes de paiement soumis à un règlement centralisé, et si le volume de transactions cumulées au cours des 12 derniers mois est inférieur à 500 millions de reais.1

Les crypto-monnaies au Brésil

Fintech au Brésil

Fintech dans d'autres pays

On vous présente

Avocats en technologie financière au Brésil

Kristina Berkes

Kristina Berkes

Participation en tant qu'avocat dans des fonds de capital-risque d'investissement, réalisation d'opérations de fusion-acquisition dans le domaine de l'informatique, support pour iGaming et actifs commerciaux

Remarques
  1. https://thelawreviews.co.uk/title/the-financial-technology-law-review/brazil
  2. http://www.bcb.gov.br/en/legacy?url=https:%2F%2Fwww.bcb.gov.br%2FPom%2FSpb%2FIng%2Finstantpayments.asp%3Fidpai%3DPAYMENTSYSTEM
Offre pour les startups

Démarrage rapide pour 5 000 $

Vous pouvez lancer votre plateforme en payant 5000 $ initialement et le reste après 6 mois si votre entreprise se développe