fr

Examen du marché

Cet article n'est pas un avis juridique.

Fintech en Suisse

Logiciel de technologie financière

La Suisse peut être considérée comme une juridiction très favorable aux fintechs, malgré le fait qu'il n'existe qu'un nombre limité de règles ou de régimes fiscaux spécifiques aux fintechs. De nombreuses startups et projets fintech montrent que l'environnement juridique est considéré comme favorable.1

En vertu de la législation suisse, il n'existe actuellement aucune licence spécifique de fintech, car la réglementation suisse est neutre sur le plan technologique et fondée sur des principes. Cependant, une entreprise fintech peut être soumise à une licence ou à une conformité continue aux exigences et obligations de déclaration. Certaines formes d'activités financières sont soumises à la surveillance prudentielle de la FINMA en permanence et nécessitent une autorisation délivrée par la FINMA, tandis que d'autres doivent simplement adhérer à l'un des organismes d'autorégulation suisses mis en place pour faire respecter les exigences en matière de lutte contre le blanchiment d'argent (AML). Les réglementations de ces organismes d'autorégulation (OAR) sont reconnues par la FINMA comme la norme minimale de conformité AML.1

Le financement participatif en Suisse

Fintech dans d'autres pays

On vous présente

Avocats en technologies financières en Suisse

Maxim Minaev

Maxim Minaev

Nous fournissons des services juridiques et organisationnels pour la création, la structuration et le développement de sociétés fintech

Langues : EN LV RU

Remarques
  1. https://thelawreviews.co.uk/title/the-financial-technology-law-review/switzerland
Offre pour les investisseurs

Investor
Data Room

Accès gratuit à la salle de données des investisseurs pour obtenir des données sur les nouvelles startups fintech à croissance rapide

Investor Data Room