fr

Examen du marché

Cet article n'est pas un avis juridique.

Prêt en Inde

Logiciel de technologie financière

Le secteur traditionnel des fonds communs de placement en Inde (examiné à la section IV) s'appuie de plus en plus sur des solutions de technologie financière pour distribuer ses produits, y compris des plateformes en ligne pour des transactions transparentes. En outre, de nombreuses startups fintech innovent dans le domaine du conseil financier avec des outils et des algorithmes automatisés pour aider à l'analyse et aux décisions d'investissement (avec une intervention humaine minimale). Selon la nature des services, les conseillers en placement, les sociétés de gestion de patrimoine et les fonds communs de placement en Inde doivent se conformer au SEBI Securities Regulations for Investment Advisors (IA Regulations) et au Mutual Funds Regulations (MF Regulations), tels que modifiés de temps à autre. Cela s'applique également aux modèles de maintenance traditionnels et automatisés. En fait, SEBI a précisé que les conseillers en placement utilisant des outils automatisés ne peuvent pas obtenir électroniquement le consentement de leurs clients lors de la conclusion d'accords de conseil en placement, comme l'exige le Règlement IA.1

La fourniture de services d'information sur le crédit est réglementée en Inde par la loi sur les sociétés d'information sur le crédit (réglementation), qui fournit un cadre pour faciliter une allocation efficace du crédit, y compris l'obligation d'enregistrer ces sociétés.1

L'émission publique et la cotation des titres de créance sont réglementées en Inde en vertu des règles SEBI (émission et cotation des titres de créance). La négociation de titres de créance sur le marché secondaire est autorisée une fois que les titres sont cotés sur une ou plusieurs bourses reconnues et sous réserve des termes et conditions de l'accord de cotation pertinent tel que déterminé par SEBI de temps à autre. En outre, les entreprises fintech qui acceptent la cession de créances ou facilitent les prêts sur créances (à l'exception des banques et des NBFC qui fournissent des créances sur créances dans le cours normal des activités) peuvent initier la loi sur la réglementation de l'affacturage et peuvent être tenues de s'enregistrer en tant que facteurs NBFC.1

Les acteurs de la fintech voient un énorme potentiel sur le marché indien en raison de la grande population et de la prolifération des services Internet bon marché. Un marché inexploité pour ces acteurs est celui des groupes à faible revenu qui ont besoin de services financiers mais ne peuvent pas y accéder auprès des banques traditionnelles en raison de mauvais antécédents de crédit ou d'un manque d'accès. Cela a conduit à de nouveaux modèles fintech tels que la petite assurance dengue de Toffee Insurance ou l'assurance GramCover pour les agriculteurs. Ces modèles sont basés sur l'abordabilité en fournissant des modèles de paiement flexibles. Cependant, ces entreprises opèrent actuellement dans un environnement d'incertitude juridique.1

Services de paiement en Inde

Fintech en Inde

Fintech dans d'autres pays

Remarques
  1. https://thelawreviews.co.uk/title/the-financial-technology-law-review/india
Offre pour les startups

Démarrage rapide pour 5 000 $

Vous pouvez lancer votre plateforme en payant 5 000 $ initialement et le reste après 6 à 12 mois si votre entreprise se développe