fr

Examen du marché

Cet article n'est pas un avis juridique.

Services de paiement en Inde

Logiciel de technologie financière

Les services de paiement (définis comme des services de compensation, de paiement ou de règlement) sont réglementés en Inde par la RBI en vertu de la loi sur les systèmes de paiement et de règlement (PSSA). Certains services des opérateurs de systèmes de paiement, tels que la fourniture d'instruments de paiement prépayés, de réseaux de guichets automatiques, d'infrastructures de compensation et de règlement, de transferts d'argent et de transactions par réseau de cartes, doivent être autorisés conformément à la PSSA et suivre les instructions qui y sont prescrites. Cependant, comme indiqué ci-dessus, une grande partie de l'innovation fintech dans l'industrie des paiements en Inde se situe dans le domaine technologique, en dehors de la réglementation directe de la PSSA.1

La National Payments Corporation of India (NPCI) a publié des directives réglementaires et techniques pour chacun de ses produits (tels que l'interface de paiement unifiée (UPI) et RuPay). UPI est un système de paiement qui combine plusieurs comptes bancaires en une seule application mobile, combinant ainsi plusieurs fonctions bancaires. Ce système de paiement peut être intégré à des applications tierces telles que Google Pay et WhatsApp Pay pour les transactions numériques. Cependant, des inquiétudes ont été exprimées quant à l'utilisation abusive des données collectées via des systèmes basés sur l'UPI et des demandes ont été déposées auprès de la Cour suprême de l'Inde pour obtenir des conseils de la plus haute juridiction afin d'utiliser ces données conformément aux réglementations applicables en matière de confidentialité et de protection des données.1

Pour éliminer le risque de concentration alors que NPCI domine l'espace de paiement numérique en pleine croissance, RBI a introduit un cadre d'autorisation de « nouvelle entité faîtière » (NUE). NUE se concentrera principalement sur les nouveaux systèmes, méthodes et technologies de paiement (en particulier dans le secteur de la vente au détail) comme alternative au NPCI. Alors que plusieurs parties prenantes ont demandé des licences qui sont toujours en attente auprès de la RBI, la nécessité même d'une structure NUE a été remise en question par un groupe de syndicats et d'associations indiens et mondiaux pour des motifs tels que le risque de concurrence, la privatisation des plateformes d'infrastructure de paiement numérique, la possibilité d'abus des données des utilisateurs et les inconvénients de l'octroi de licences aux multinationales et aux géants.1

Reconnaissant le rôle essentiel des intermédiaires dans les paiements en ligne (en particulier leur implication dans le traitement des fonds dans le flux des transactions), la RBI a apporté plusieurs modifications à ses règles régissant les « agrégateurs de paiement » en Inde, qui sont des intermédiaires qui facilitent la tâche des commerçants. d'accepter divers instruments de paiement de leurs clients. Ces changements incluent des restrictions sur le stockage des données de carte, ainsi que l'introduction de nouvelles mesures pour tokeniser les données de carte.1

Crypto-monnaies en Inde

Fintech en Inde

Fintech dans d'autres pays

On vous présente

Avocats en technologie financière en Inde

Ilya Druzhinin

Ilya Druzhinin

J'ai plus de 22 ans d'expérience dans la pratique juridique, dont la plupart sont accompagnées de projets e-com et fintech

Langues : RU EN

Remarques
  1. https://thelawreviews.co.uk/title/the-financial-technology-law-review/india
Offre pour les startups

Démarrage rapide pour 5 000 $

Vous pouvez lancer votre plateforme en payant 5 000 $ initialement et le reste après 6 à 12 mois si votre entreprise se développe